À mi-chemin entre la glisse du ski et la balade en rando, le ski de randonnée satisfait de plus en plus d’adeptes. Pour profiter de cette activité au maximum, être bien équipé est un pré-requis (comme pour toute activité sportive d’ailleurs). Aujourd’hui, on s’intéresse au choix de ses fixations de skis de randonnée.

L’importance de bonnes fixations de ski de randonnée

Chaussures et fixations de skis de rando, vêtements et autres équipements, bien choisir ses articles pour partir en session de ski de randonnée est indispensable pour préserver son confort et sa sécurité (un article sur le choix des équipements ici).

Les fixations ne dérogent pas à la règle et ont un fonctionnement bien spécifique. Pour les phases de glisse, elles permettent une bonne fixation aux skis avec un maintien suffisant tout en permettant d’être détachées en cas de chutes. En plus de cela, elles ont une option supplémentaire pour les phases de marches et libèrent alors le talon. Il existe même des systèmes de cale multi-niveaux permettant de faciliter l’ascension dans les montées pour préserver les mollets. Des couteaux pourront également être ajoutés afin d’assurer un effet anti-recul lorsque la neige est trop dure.

Selon ses habitudes et ses préférences, on pourra également se tourner vers différents types de fixations de skis de randonnée.

Les différents types de fixations

Maintien, confort, légèreté, trois critères qui vont varier en fonction du type de fixation de skis de randonnée que l’on choisira.

Les Low Tech « compétition »

Ce sont les fixations les plus légères que l’on pourra se procurer. Ici, c’est le minimum syndical qui est assuré afin de ne pas s’encombrer de poids pour les montées et de pouvoir pleinement profiter des descentes. Moins d’options signifie aussi moins de confort et de sécurité, les Low Tech « compétition » seront donc plutôt réservés aux skieurs habitués au ski de randonnée.

Les Low Tech

Les fixations de skis de randonnée Low Tech sont un peu plus lourdes que le modèle précédent, mais restent tout de même très agréables. Elles disposent d’un système plus sécurisé ainsi qu’un système de deux ou trois cales pour faciliter les montées.

Les Low Tech hybrides

La préoccupation première de ses fixations est la sécurité, elles seront donc beaucoup plus lourdes que les Low Tech ou les Low Tech « compétition ». Parmi elles, on retrouvera les modèles à butée rotative, les modèles avec réglage DIN sur la butée et les modèles avec une talonnière classique. Ce sont ici des caractéristiques très techniques pour les novices, il sera donc préférable de prendre un conseil professionnel pour faire le bon choix.

Les fixations à plaque

La talonnière et la butée réglable seront installées sur une plaque articulée, ce modèle proposera une cale de plusieurs niveaux pour faciliter la montée et permettra de régler la pointure. Polyvalent et sécurisé, ce type de modèle pèse cependant très lourd.

En somme, si votre priorité est la légèreté pour un maximum de performance, optez pour des Low Tech « compétition », les skieurs pratiquant le ski de randonnée sur de longues durées et cherchant un modèle polyvalent préféreront les Low Tech ou les Low Tech hybrides, les randonneurs qui auront pour principale préoccupation la sécurité opteront plutôt pour des Low Tech hybrides ou des fixations à plaque.
Enfin, que vous soyez novice ou expérimenté, pensez toujours à opter pour un équipement de qualité, homologué, et surtout, vérifiez que les fixations choisies s’adaptent à vos chaussures et à vos skis. Pour terminer, un article complémentaire à découvrir ici, comprenant de nombreux conseils pour les fans de ski de randonnée.